La FTQ-Construction dénonce le refus de la Commission de la construction du Québec (CCQ) de participer à la table régionale de la Côte-Nord pour la main-d’oeuvre. La CCQ a expliqué son refus sur la base que monsieur Bernard Girard, vice-président de la FTQ-Construction, participait aux discussions.

Jamais la CCQ n’a contacté la FTQ-Construction, les chambres de commerce, les maires ou les préfets de la Côte-Nord pour leur expliquer leurs raisons de ne pas participer à cette table régionale. Pour la FTQ-Construction, il ne fait aucun doute que la CCQ a fait de la discrimination arbitraire.

Monsieur Bernard Girard n’a jamais été condamné ou même accusé pour des accusations de nature criminelles ou pénales. « Dans un état de droit, il est impensable qu’un organisme parapublic puisse refuser un interlocuteur sans que celui-ci ait violé aucune loi ou aucun règlement. Les gestes de la CCQ sont inacceptables », déplore Yves Ouellet, le directeur général de la FTQ-Construction.

La CCQ a comme mission, entre autres, de faciliter l’adéquation entre l’offre et la demande de la main-d’oeuvre sur l’ensemble du territoire québécois. Avec le nouveau système de référencement de la main-d’oeuvre, la CCQ a plus que jamais la responsabilité de s’assurer que la main-d’oeuvre locale est embauchée de manière prioritaire. « En boycottant la table régionale de la Côte-Nord, la CCQ a violé sa mission. Elle a ignoré l’intérêt des travailleurs qui financent ses activités quotidiennes », s’insurge le directeur général.

Au printemps dernier, la FTQ-Construction a participé activement aux travaux de la table régionale sur la main-d’oeuvre dans la Côte-Nord. Depuis plusieurs mois, la FTQ-Construction s’inquiète du manque d’embauche locale sur les chantiers de la Côte-Nord.

À propos de FTQ-Construction

La FTQ-Construction représente plus de 77 000 travailleurs et travailleuses de la construction. Avec une représentation de près de 44 %, elle est la plus importante organisation syndicale de l’industrie de la construction au Québec. www.ftqconstruction.org

— 30 —

Renseignements :

Merlin Trottier-Picard, conseiller aux communications