Table régionale pour la main-d’oeuvre — La FTQ-Construction salue une avancée

La FTQ-Construction salue la création d’une table régionale sur la main-d’oeuvre dans la région de la Côte-Nord. « Il faut trouver le moyen que la main-d’œuvre nord-côtière profite du développement du territoire qu’elle habite », affirme Bertrand Méthot, conseiller régional FTQ sur la Côte-Nord. « La libre circulation de la main-d’œuvre ne doit pas se faire aux dépens de la survie même de nos communautés », poursuit monsieur Méthot.

Des actions rapides sont nécessaires
L’annonce faite à Baie-Comeau lundi ne doit pas rester un voeu pieux. « Le gouvernement s’est engagé dans la bonne voie en créant une table régionale. Une table de discussion c’est bien, mais des actions concrètes, c’est mieux. Nous ne pourrons pas nous réjouir avant la mise en place de solutions concrètes et durables. C’est pourquoi nous nous engageons à tout mettre en oeuvre pour en arriver à une solution qui permettra aux travailleurs d’avoir accès en priorité aux emplois disponibles dans leur région », lance Yves Ouellet, directeur général de la FTQ-Construction.

La création de la table régionale répond à une demande de la FTQ-Construction qui date d’il y a plusieurs années. « À chaque négociation, la FTQ-Construction rappelle que la mobilité provinciale de la main-d’œuvre se doit d’être réglementée pour favoriser la main-d’œuvre régionale. La mobilisation des travailleurs de la région démontre l’importance qu’ils accordent à demande », rappelle Bernard Girard, représentant de la FTQ-Construction sur la table régionale.

La question de la priorité régionale à l’emploi n’est pas restreinte à la Côte-Nord. D’autres régions sont aux prises avec les mêmes problèmes. Par exemple, la semaine dernière, des chômeurs gaspésiens ont protesté contre un employeur du chantier d’éoliennes Transalta qui refuse d’embaucher de la main-d’oeuvre locale. Les résultats de la table régionale devront servir de modèle pour l’ensemble du Québec.

Pour éviter de créer de nouvelles crises, le gouvernement doit agir rapidement croit la FTQ-Construction.

À propos de FTQ-Construction
La FTQ-Construction représente plus de 77 000 travailleurs et travailleuses de la construction. Avec une représentation de près de 44 %, elle est la plus importante organisation syndicale de l’industrie de la construction au Québec.

Bulletin de nouvelles