Pas de rétro pour les travailleurs – les patrons en profitent!

Les travailleuses et les travailleurs de la construction ne sont pas traités comme les autres syndiqués au Québec. Ils sont les seuls à ne pas avoir le droit de négocier des augmentations de salaires rétroactives. Les entrepreneurs ont donc tout intérêt à laisser traîner les négociations le plus longtemps possible.

Pour changer ça, allez remplir la pétition ici:

 

Bulletin de nouvelles