Normes sur l’amiante au Québec — Plus de 100 décès par année !

La FTQ-Construction est scandalisée de l’immobilisme du gouvernement du Québec dans le dossier des normes d’exposition à l’amiante.

Les statistiques de la CNESST démontrent que, en moyenne, c’est plus de 100 Québécois qui meurent chaque année à cause de l’exposition à l’amiante. Cette statistique est en augmentation depuis quelques années.

« Je ne comprends pas quelle consultation de plus le gouvernement a besoin. Ce n’est pas un enjeu politique ou économique, c’est un enjeu de vies humaines ! Les études scientifiques prouvent que nos normes actuelles ne sont pas efficaces et qu’elles peuvent être améliorées. C’est la seule consultation qui aurait dû être faite », dénonce Yves Ouellet, le directeur général de la FTQ-Construction.

Étant donné que les maladies reliées à l’amiante ne se déclare que de 15 à 25 ans après les premiers cas d’exposition, il faut prévoir que le nombre de décès reliés à l’amiante ne diminuera pas avant encore plusieurs années. Pourtant, la FTQ-Construction milite depuis plus de 20 ans pour augmenter les normes d’exposition à l’amiante dans la réglementation québécoise.

« Le gouvernement du Canada a fait preuve de leadership cette semaine en décrétant que le gouvernement fédéral allait dorénavant appliquer une norme 10 fois plus sévère que celle qui est appliquée au Québec. C’est au tour du gouvernement québécois d’agir dans l’intérêt des Québécoises et des Québécois », affirme Yves Ouellet.

 

Voici l’article de Radio-Canada au sujet des nouvelles normes adoptées par le gouvernement fédéral.