Légalisation du cannabis: La FTQ donne son avis

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) a participé la semaine dernière à la consultation régionale sur l’encadrement du cannabis au Québec. Elle a plaidé pour qu’une attention particulière soit mise sur les milieux de travail lors de l’élaboration de la loi qui légalisera le cannabis.

La FTQ craint que cette nouvelle législation ouvre grand la porte aux employeurs pour exiger et étendre mur à mur des tests de dépistage aléatoires. Les politiques rigides de « tolérance zéro » ne doivent pas être permises non plus. Ces propositions patronales briment le droit des travailleuses et des travailleurs à leur vie privée.

« Si le gouvernement cherche sérieusement à prévenir et à agir sur les problèmes de consommation en milieu de travail, nous croyons qu’il doit plutôt encourager la mise sur pied de politiques d’entreprises adaptées et cohérentes qui misent davantage sur la prévention », peut-on lire dans le mémoire de la FTQ.

La construction a déjà un réseau d’Intermédiaires

La FTQ invite également le gouvernement à prévoir dans la loi des structures d’entraide par les pairs. Ces structures se sont révélées des moyens efficaces pour soutenir les milieux de travail.

Dans l’industrie de la construction, une telle structure existe déjà. La FTQ-Construction s’implique activement dans le développement du réseau des Intermédiaires. Ces travailleuses et travailleurs de la construction offrent de l’aide à tous leurs collègues qui en ont besoin.

« Les intermédiaires interviennent auprès de leurs consœurs et de leurs confrères souffrant de toxicomanie, d’alcoolisme, de jeu compulsif, de dépression majeure ou de comportements violents dans un climat de confiance, de respect et d’écoute. Dans une perspective de prévention, ils déterminent et proposent divers moyens d’action afin d’éliminer à la source les causes favorisant l’apparition et le développement de ces maladies », explique Yves Ouellet, le directeur général de la FTQ-Construction.

Construire en santé

La FTQ-Construction et les autres syndicats de la construction ont obtenu que Médic Construction, à travers son service Construire en santé, offre de l’aide aux assurés ou à leurs personnes à charge vivant des problèmes d’alcoolisme ou de toxicomanies.

La personne peut être dirigée vers les ressources offrant les traitements appropriés. Pour obtenir ce service, l’assuré ou son conjoint doit communiquer préalablement avec une infirmière de Construire en santé, 24 heures par jour, 7 jours par semaine, en composant le 1 800 807-2433.

Campagne d’information à venir

La FTQ-Construction organisera une campagne d’information auprès de ses membres au cours des prochains mois. Cette campagne visera à expliquer les nouvelles règles qui seront mises en vigueur par le gouvernement fédéral relativement à la légalisation du cannabis.

Contrairement aux prétentions des associations patronales, la FTQ-Construction est convaincue que la légalisation du cannabis ne provoquera pas de changements profonds dans les comportements des travailleuses et des travailleurs.

« L’alcool est légal partout au Canada. Pourtant, personne n’aurait l’idée de se présenter sur son lieu de travail intoxiqué. Il en sera de même pour le cannabis. Il faut faire confiance à l’intelligence des millions de travailleuses et travailleurs ! », s’exclame le directeur général du plus grand syndicat de la construction au Québec.

Téléchargez le mémoire de la FTQ.