HYDRO-QUÉBEC DOIT ASSUMER UN PLUS GRAND LEADERSHIP EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

La FTQ-Construction prend acte du rapport d’accident concernant le décès de Luc Arpin, mort tragiquement sur le chantier de la Romaine en décembre 2016.

Par le fait même, la FTQ-Construction réitère ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses confrères de travail. « Nous sommes de tout cœur avec la famille et les confrères de Monsieur Luc Arpin. Toutes nos pensées sont avec vous », affirme Yves Ouellet, directeur-général de la FTQ-Construction.

La FTQ-Construction prendra le temps nécessaire pour étudier en détail le rapport d’accident.  Ainsi, elle fera part de ses commentaires en temps et lieu.

 

HYDRO-QUÉBEC DOIT ASSUMER UN LEADERSHIP EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ

Depuis plusieurs années, la FTQ-Construction a communiqué, à de nombreuses reprises, à Hydro-Québec ses inquiétudes en matière de santé et sécurité au travail concernant le chantier de la Romaine. Trop souvent, les changements ne surviennent qu’à la suite du décès de travailleurs sur leur lieu de travail. M. Arpin est le quatrième décès sur le chantier de la Romaine, et ce, sans compter tous les autres incidents où la chance a sauvé la vie d’honnêtes travailleurs et travailleuses.

« J’espère de tout cœur que la mort de M. Arpin ne sera pas vaine. Il ne méritait d’aucune façon le sort qu’il a subi. Il ne faisait que son travail. Il est impératif qu’Hydro-Québec assume son leadership en matière de santé et sécurité au travail et montre l’exemple pour tout le Québec. Nous devons éradiquer les problèmes à la source », explique M. Ouellet. « C’est la seule façon d’éviter ces tragédies qui bouleversent la vie de nos familles », ajoute-t-il.

La FTQ-Construction note tout de même des améliorations dignes de mention sur le chantier de la Romaine. Plus spécifiquement, ces deux actions sont applaudies par les travailleurs et travailleuses :

  • La présence, en permanence, de représentants syndicaux en santé et sécurité au travail sur le chantier;
  • L’embauche d’une firme externe pour revoir les méthodes de travail de façon à rendre les chantiers plus sécuritaires.

« On constate qu’Hydro-Québec agit de bonne foi pour améliorer la sécurité sur nos chantiers. Comme ils sont l’un des principaux donneurs d’ouvrage au Québec, on souhaite qu’Hydro assume un véritable leadership et tire toute l’industrie vers le haut. En matière de santé et sécurité, nous avons tous l’obligation d’en faire plus! », termine M. Ouellet.