4e décès sur le chantier de la Romaine – La FTQ-Construction demande une commission d’enquête publique!

Suite à un autre accident mortel sur le chantier de la Romaine, la FTQ-Construction demande au gouvernement de créer une commission d’enquête publique pour examiner les lacunes en matière de santé et sécurité du travail sur les chantiers d’Hydro-Québec.

Il faut plus qu’un comité spécial

En réaction au décès d’un quatrième travailleur sur le mégachantier de la Romaine, Hydro-Québec a annoncé la création d’un comité spécial pour examiner les méthodes de travail sur ce chantier. La FTQ-Construction se réjouit qu’Hydro-Québec reconnaisse enfin qu’il y a un problème avec les méthodes de travail sur le chantier de la Romaine.

La proposition d’Hydro-Québec ne va toutefois pas assez loin. Ce n’est pas avec un comité composé du président-directeur général d’Hydro-Québec et d’un membre du conseil d’administration que les familles endeuillées pourront obtenir les réponses à leurs questions.

« C’est pas vrai qu’Hydro-Québec va aller sur la place publique pour se donner des tapes sur les doigts. Une organisation cherche toujours à se protéger », dénonce Yves Ouellet, le directeur général de la FTQ-Construction.

Un lien de confiance brisé

Après chaque accident, Hydro-Québec a toujours offert ses condoléances aux proches des victimes. Pourtant, cette compassion n’a jamais rien changé sur le terrain. Chaque année, les travailleuses et les travailleurs doivent toujours être plus performants et les mesures de santé ne suivent pas la cadence. C’est la recette parfaite pour provoquer plus d’accidents et tous les gens sur le terrain en sont conscients.

« Ce comité spécial aurait été approprié après le premier accident mortel sur le chantier. Aujourd’hui, le lien de confiance entre les travailleurs de la construction et Hydro-Québec est brisé. Une commission d’enquête publique est la seule option qui nous satisfera », prévient le directeur général du plus grand syndicat de la construction au Québec.

Des problèmes sur d’autres chantiers

Le projet de la Romaine n’est pas le seul chantier d’Hydro-Québec où la FTQ-Construction observe des problèmes reliés à la méthode de travail. Cette année, un travailleur est mort pendant des travaux préparatoires au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Hydro-Québec a la plus grande expertise en construction de barrages hydroélectriques au monde. Un tel joyau devrait être exemplaire en santé et sécurité au travail. Pourquoi a-t-on autant d’accidents mortels alors? » s’interroge Yves Ouellet.

La santé et sécurité au travail doit primer sur les profits d’Hydro-Québec

La FTQ-Construction demande aussi à Hydro-Québec d’arrêter tous les travaux sur le chantier de la Romaine jusqu’à la présentation d’un plan d’intervention qui expliquera comment les travaux pourront reprendre de manière sécuritaire.

« Il n’y a aucun ouvrage de construction qui mérite d’être construit avec le sang des travailleuses et des travailleurs. Au Québec, nous sommes en surplus énergétiques. Il n’y a aucune raison de courir pour accélérer la construction d’un autre barrage. C’est bien beau vouloir augmenter les profits d’Hydro-Québec, mais ça ne doit pas se faire en échange de la vie de nos membres », s’exclame le directeur général de la FTQ-Construction.

Bulletin de nouvelles